Les organismes de réglementation du Canada lancent un nouveau processus de demande pour les diplômés internationaux en sciences infirmières

Un nouveau processus met en place des normes nationales rigoureuses tout en accélérant la reconnaissance des titres de compétences

Toronto (Ontario), le 26 août 2015 – Le Service national d’évaluation infirmière a annoncé aujourd’hui le lancement officiel d’un nouveau processus simplifié pour les diplômés internationaux en sciences infirmières (DISI) qui demandent l’autorisation d’exercer la profession infirmière au Canada. Le SNEI, qui est un partenariat des organismes de réglementation de la profession infirmière du Canada, offre maintenant un processus de demande en ligne national unique pour les DISI.

Leur mandat étant de protéger le public, les organismes de réglementation de la profession infirmière avaient en commun le désir de créer un processus d’évaluation qui soit ouvert, équitable et uniforme, tout en veillant à assurer le respect des normes en matière de soins infirmiers au Canada. Il s’agit du premier groupe de réglementation dans le domaine de la santé au Canada à établir un processus de demande commun à l’intention des professionnels formés à l’étranger.

Le nouveau processus offre aux DISI un moyen facile, direct et sûr pour soumettre les documents exigés en vue d’obtenir l’autorisation d’exercer la profession infirmière au Canada. Ce processus accroît la transparence, la rapidité et la prévisibilité d’un organisme de réglementation à l’autre et, encore plus important, le service applique des normes rigoureuses pour évaluer les qualifications professionnelles et protéger le public.

« Ce projet est né d’un partenariat sans précédent parmi les organismes de réglementation de la profession infirmière du Canada, travaillant en collaboration avec les gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral, explique Mary-Anne Robinson, présidente du conseil du SNEI. Le degré de collaboration et d’harmonisation atteint est un modèle que d’autres voudront imiter. Nous avons construit quelque chose dont nous pouvons être fiers. »

Qu’il s’agisse d’immigrants récents ou de Canadiens qui ont étudié à l’extérieur du pays, les personnes formées à l’étranger font souvent face à un système d’évaluation et de reconnaissance long et complexe. Le cas des DISI ne faisait pas exception; on décrivait le processus comme un « labyrinthe aussi vaste que complexe » avec un système fragmenté et prêtant à confusion. Chaque organisme de réglementation avait ses propres politiques, processus de demande et méthodes d’inscription et de délivrance du permis d’exercice.

Le lancement officiel du nouveau processus de demande harmonisé du SNEI fait suite à un projet pilote d’une année durant laquelle d’innombrables organisations, groupes de travail et personnes ont contribué à l’élaboration, à l’essai et au perfectionnement du service. C’est la Commission on Graduates of Foreign Nursing Schools (CGFNS) International, une entreprise dont l’expertise en évaluation est reconnue à l’échelle internationale, qui fournit au SNEI les services reliés à la réception et à l’évaluation des demandes.

Les organismes de réglementation de la profession infirmière du Canada ont maintenant accès à une équipe de spécialistes hautement qualifiés qui s’appuient sur une méthodologie uniformisée pour évaluer les demandes des DISI et produire des rapports consultatifs, ainsi qu’à une base de données nationale des DISI. Durant le projet pilote, le SNEI a reçu plus de 5 000 demandes de DISI en provenance de 113 pays – les cinq pays les plus populaires étant les Philippines, l’Inde, les États-Unis, le Nigeria et le Royaume-Uni. Un sondage auprès des DISI qui ont présenté une demande a révélé que 93 pour cent étaient « d’accord » ou « fortement d’accord » pour dire que dans l’ensemble, leur expérience avec le SNEI avait été positive.

« Ce processus comporte des avantages pour tous, déclare Mme Robinson. Des mesures de protection plus rigoureuses sont en place pour protéger les soins aux patients, le système est conçu pour être plus facile et plus rapide pour les DISI, et les organismes de réglementation auront en main des renseignements complets pour les aider à évaluer les candidats ».

À propos du SNEI

Le Service national d’évaluation infirmière a été créé en 2012 par les organismes de réglementation de la profession infirmière du Canada en collaboration avec les gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral pour créer un processus simplifié permettant aux DISI de soumettre leurs documents en vue d’obtenir l’autorisation d’exercer au Canada. Le SNEI est composé de 22 membres, qui sont les organismes de réglementation des infirmières autorisées/immatriculées, des infirmières psychiatriques autorisées et des infirmières auxiliaires autorisées au Canada, à l’exception de ceux du Québec et des territoires. Le SNEI est régi par un conseil d’administration de 12 membres qui représentent les trois groupes infirmiers réglementés. Initialement, le projet a été financé par les organismes de réglementation et les gouvernements provinciaux; par la suite, des fonds ont été obtenus du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers du gouvernement du Canada. Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.nnas.ca.

 

Posted on August 26, 2015 .

Changements à venir pour les diplômés internationaux en sciences infirmières qui font une demande d’autorisation infirmière au Canada

À compter du 12 août 2014, les diplômés internationaux en sciences infirmières qui veulent faire une demande pour devenir infirmière ou infirmier au Canada devront soumettre leurs documents et leurs titres de compétence au Service national d’évaluation infirmière (SNEI) aux fins de leur vérification avant de pouvoir présenter une demande dans la province où ils veulent travailler.

Une fois que tous les documents sont reçus et que l’évaluation des titres de compétence internationaux est achevée, le SNEI en informera la personne, qui peut ensuite présenter une demande à l’organisme de réglementation dans la province où elle veut travailler afin d’achever l’évaluation de son admissibilité à exercer la profession infirmière.

Que signifie ce changement pour les diplômés internationaux en sciences infirmières?

Un processus en ligne unique pour démarrer le processus de demande dans toutes les provinces canadiennes (à l’exception du Québec).

  • La capacité de remplir une demande en ligne et de payer l’évaluation initiale en ligne
  • Un lieu central où envoyer les documents
  • Un processus centralisé d’évaluation des diplômes
  • L’accès à une ligne de service à la clientèle sans frais 1-800 avec service en anglais et en français
  • La capacité de suivre l’état de la demande en ligne sur le site Web du SNEI

Que se passe-t-il si une personne a déjà présenté une demande de permis d’exercice auprès de l’un des organismes de réglementation de la profession infirmière provinciaux?

Si une demande a déjà été présentée à un organisme de réglementation de la profession infirmière, y compris le paiement des frais, la demande sera évaluée selon le processus actuel de cet organisme de réglementation. Le nouveau processus de demande du Service national d’évaluation infirmière entre en vigueur le 12 août 2014 seulement.

D’autres détails seront affichés sur notre site Web dans les mois à venir.

Posted on November 14, 2014 .